Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 17:49

Avez-vous fait votre bilan carbone ?

C'est souvent la question qu'on se pose, en culpabilisant d'avance, car on trouve que

  • l'on utilise trop sa voiture & pas assez le vélo ou les transport en commun,
  • ou alors que l'on ne mange pas assez bio ou trop hors saison (on craque pour les tomates, les courgettes, ...),
  • trop de repas préparés sur lesquels nous n'avons que très peu d'influence (genre repas d'entreprise, ou même repas professionnels en déplacement, ...)
  • logement pas assez isolé bien que chauffé au bois (surtout en cette période de grand froid)
  • ...

En tant que personne vivant dans le monde occidental, ayant conscience qu'en France, il nous faut 3 ou 6 (ça dépend les sources) planètes Terre pour vivre la barre est très haute.

Bien des points qu'il me semblait impératif de changer avant d'espérer me sentir sereine quant à mon empreinte écologique sur la planète.

 

De plus j'avais déjà fait mon empreinte écologique, il y a un an environ et j'étais déçue du résultat malgré les Bilan-Carbone-2011.jpgadaptations que je fais depuis des années.

Il faut dire que n'était pas pris en compte pour l'alimentation les légumes de saison & l'alimentation bio,

Question transport, le co-voiturage même si j'en fait peu (pas assez à mon goût), on pourrait aussi intégrer le stop (ça m'arrive régulièrement de prendre quelqu'un en stop). Si je ne le pratique pas moi-même je participe à son usage ! Covoiturage & stop ne faisaient pas non plus partie des calculs.

Question consommation acheter des vêtements d'occasion ou neuf ne faisait pas de différence.

Dernier secteur le Logement.

 

On pourrait aussi prendre en compte le secteur de la santé. Se soigner avec des médoc industriels avec force examens radiologique etc ne revient pas au même que préférer commencer par une alimentation plus saine (bio, locale & végétale au plus possible), par les tisanes & enfin les huiles essentielles quand tout ça ne fonctionne pas. Et seulement avoir recours avec le système classique quand cette prise en main ne permet pas de prendre en compte les accidents de la vie. C'est une sacrée empreinte pourtant !

 

J'ai été très agréablement surprise par la finesse de ce bilan fait par l'ADAME, Avenir Climatique, INSA Lyon & Manicore, car à part le secteur transports n'intégrant pas encore le covoiturage & le stop & le secteur santé n'intégrant pas les soins alternatifs, l'évolution s'est faites en un an.

 

Du coup les efforts que nous faisons deviennent visibles avant même de tout révolutionner dans notre vie.

Je vous invite donc à vraiment faire ce bilan carbone vous pourriez être agréablement surpris comme je le fus.

 

 

Faire son bilan carbone

Partager cet article

Repost 0
permaculture-ra.over-blog.com - dans Transition & Permaculture
commenter cet article

commentaires

Mathieu 15/02/2012 14:46

Je ne veux surtout pas revenir sur les bienfaits pour le cœur et l'âme d'une vie simple et naturelle, que je m'évertue à vivre au maximum, ce que je me permets de pointer ici c'est que cette
histoire de carbone est de la poudre aux yeux, mise intentionnellement dans nos mirettes par nos dirigeants pour plusieurs raisons :
- la culpabilisation permet de faire croire au péquin moyen que c'est lui le méchant qui détruit la planète (directement ou indirectement)
- cela donne bonne conscience et l'illusion de faire quelque chose pour la planète (cf point ci-dessus)
- et c'est , mais c'est mon avis, l'arbre qui cache la forêt et dédouane les gouvernements de faire leur travail pour l'intérêt général.
Et toujours chercher a qui profite le crime : n'oublions pas que cette histoire de carbone est une EXCELLENTE affaire : le green business, le green washing et le comble qui est sa cotation en
bourse. Cette dernière donne le droit de spéculer dessus (et donc faire des profits honteux sur de la pollution)et le scandale des droits a polluer qui font que des pays industrialisés peuvent
acheter à bon compte du CO2 sur le marché pour ne pas à investir pour polluer moins... D'ailleurs notre ami YAB en fait même son gagne-pain (entre 2 aller-retour à Dubai).
Je ne jette donc pas le bébé avec l'eau du bain et je crois fortement aussi à la part du colibri, néanmoins je n'aime pas trop l'idée de jouer à un jeu avec la personne qui en a créé les règles,
car j'ai l'impression de me faire avoir dans l'histoire...
Je pense qu'il ne faut pas se tromper et trier le bon grain de l'ivraie. On a tous raison de militer et d'avoir ces valeurs et ces éthiques fortes mais il est bon parfois de remettre les choses
dans le contexte.
Je suis désolé d'être rabat-joie mais c'est un sujet qui m'est particulièrement chatouilleux et il me tarde que la terre dégèle pour pouvoir me défouler dehors :)
Et bravo pour le blog, einh, quand même

Mathieu 15/02/2012 09:35

J'ai également fait le calcul il y a une année je crois. Résultat : mauvais pour moi (uniquement à cause des voyages). Il avait néanmoins été calculé que si tous les citoyens de la Terre étaient au
plus bas dans la production de carbone : plus de voyages, de voiture, nourriture locale etc, ça ne baisserait que de 20% cette production. Alors? Alors ce n'est pas Mr et Mme Toulemonde qui feront
quoique ce soit sur le réchauffement climatique et le reste. Il ne sert à rien de culpabiliser, c'est TOUT le système consumériste et capitalo-industriel qui est carbonifère. Et nous autres,
pauvres rouages n'y pouvons pas grand chose tant que ce sont toujours les mêmes élites au pouvoir. Oui, on peut vivre simplement, sainement dans le respect de ses valeurs et de son prochain, l'un
n'empêche pas l'autre bien entendu. Mais non, ce n'est pas nous autres pauvres (riches) péquins occidentaux qui changeront la donne sur la planète entière. Acheter des ampoules basse-conso quand la
chine construit une centrale à charbon par jour?

Verine 15/02/2012 13:31



Bien entendu que chaque personne ne changera pas la donne. Et qu'un seul voyage en avion réduit nos efforts visiblement. Certes notre société nous invite à nous déplacer à toute vitesse sur la
planète. Un frère habitant le Québec, l'envie de soutenir les populations en Asie, en Afrique ou en Haïti, le ferais-je ou pas en 2012 ?!?


Cependant il s'agit de la part du Colibri comme dans ce conte amerindien !


Et la découverte que des détails importants permettent notamment de différencier les quantités de viande rouge, rose ou blanche et du poisson de mer ou d'eau d'ouce, me semble suffisament
intéressant pour le signaler. De plus ce bilan ne donne pas un chiffre brut, mais un histogramme qui permet de différencier chacun de nos impacts dans 4 catégories choisies parmi les plus
impactantes sur le bilan carbone des particuliers, et en 4 sous-catégories. Plus qu'une culpabilisation ce bilan permet d'avoir un mini diagnostic. Confirmant si on est personnellement sur la
bonne voix ou pas.


Au final il serait vraiment intéressant que nous prenions conscience de la richesse dans laquelle nous vivons. Et je ne fais même pas partie des moyennement richs de France. J'ai eu beaucoup de
mal à chauffer ma maison faute d'argent ces jours-ci. Pourtant je me sens riche. Même si je ne me suis pas rendu au Québec ou en Asie en 2011, le simple fait de pouvoir me rendre en co-voiturage
dans la Sarthe ou le Gard pour des réunions certes importantes qui durent plusieurs jours, je me sens riche. Autrefois, se déplacer sur de si longues distances demandaient des semaines, se
maquiller était réservé aux femmes les plus riches, avoir accès à cette bibliothèque d'une richesse extraordinaire qu'est Internet et bien d'autre chose, comme pouvoir mettre des graines en
terre, ou me nourrir des plantes autour de moi. Tout ça fait que je me sens riche. Parfois une richesse matérielle ! parfois une richesse intellectuelle ! Je suis très consciente des laideurs de
notre monde, mais je n'envie pas une seule seconde la vie des personnes matériellement plus riches. Je ne les combat pas, nous constatons actuellement que ce monde là est à bout de souffle &
je sais que je peux vivre autrement !



Présentation

  • : Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère
  • Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère
  • : Vous trouverez ici, quelques sources d'inspiration pour mieux comprendre ce qu'est la Permaculture, des exemples pour l'appliquer & quelques informations sur les lieux Permaculturels ou d'inspiration permaculturelle en Isère.
  • Contact

Information importante

Vous trouverez ici les informations sur le groupe PermacultureRA la Permaculture et la transition Pour l'activité du groupe lisez l'agenda WiserEarth en cliquant ici

Recherche